Gagnants et perdants de la mondialisation

L’élection de Donald Trump pousse ses adversaires à s’interroger sur ce qui a pu pousser la moitié des votants à faire le choix du candidat. Certains commentateurs mettent l’accent sur quelques points clés du discours du candidat, ceux qui le séparaient particulièrement de son adversaire, et en premier lieu le rejet des élites et le rejet du libre-échange, la priorité étant donnée à un isolationnisme qui est tout sauf une nouveauté dans l’histoire américaine.
Et on vient finalement à considérer que ce sont les perdants de la mondialisation qui ont suivi Donald Trump quand les gagnants suivaient au contraire son adversaire démocrate.

pourtant lire la suite