Débat politique

En quelques semaines, les perspectives pour la Présidentielle de 2017 ont été transformées, avec l’élimination de l’ancien Président de la République Nicolas Sarkozy et le renoncement de son successeur à ce poste, l’actuel Président de la République François Hollande

Ces événements ne devraient d’une certaine manière ne pas être une surprise : après tout, cela fait des mois et des mois que tous les sondages montrent que les Français ne voulaient d’aucune de ces deux candidatures. Reste à savoir par qui les remplacer : la désignation de François Fillon est inattendue et bien malin celui qui peut dire de quoi va accoucher la primaire du Parti Socialiste !

Comment prendre un peu de hauteur par rapport à la situation?
On trouvera ci-dessous trois réactions reçues après la désignation de Fillon mais avant le renoncement de F Hollande, des réactions qui donnent à penser.

A dirige une start-up et se réjouit de la clarification en cours :

L’élection qui s’annonce va être le meilleur moment de démocratie depuis longtemps.
Le courant conservateur a un candidat respectable qui a un programme conservateur cohérent et assumé.
Le courant libéral a un candidat respectable qui va nous faire j’en suis sur un projet libéral cohérent et assumé.
Les écolos auront pour la première fois un candidat qui parlera d’écologie.
Si Montebourg parvient à incarner le courant du protectionnisme et de la relance keynésienne / new deal,

Les Français auront le choix entre des options tranchées et cohérentes et chaque option est correctement représentée. Vive la démocratie !

democratie-2

G, cadre dirigeant aujourd’hui dans l’immobilier, s’inquiète au contraire de la focalisation sur des questions mineures et de l’absence de projection dans l’avenir :

j’ai regardé le débat du second tour. J’en suis sorti désespéré ou presque. Humainement les deux candidats me semblaient valables. Intelligents, plutôt clairs, respectueux l’un de l’autre et de ceux qui les regardent, sans doute bien intentionnés… Mais sur le fond, quel vide !Des heures à parler sur la durée du temps de travail (25 ans qu’on est là-dessus, c’est vertigineux), du nombre de fonctionnaires (je ne nie pas la nécessité de contrôler les couts, et donc les effectifs, mais franchement, si à la fin du quinquennat prochain il y 4,2M de fonctionnaires ou 4,3M ça change le destin du pays?), de l’ISF ( l’ISF! ça vous arrive souvent à vous de vous réveiller tout transpirant en vous disant que si seulement l’ISF était moins élevé, le monde irait mieux? Parce qu’apparemment vous devriez)
Sur tous les sujets qui m’intéressent, il n’y a pour ainsi dire pas eu un mot. Voici quelques sujets sur lesquels j’aurais aimé les entendre:

– l’éducation (et pas en me parlant des budgets moyens des pays de l’OCDE, pitié!)
– l’environnement (si Donald Trump met en œuvre son programme, on fait quoi? On réagit comment?)
– comment tirer profit du Brexit? (le plus grand coup de bol de la France depuis des siècles!
– Comment inventer une nouvelle Europe, pour quoi faire? Et avec qui?
– La technologie et ses conséquences. Le numérique… les énergies renouvelables… L’amélioration des rendements des panneaux photovoltaïques, ça change la donne, on en déduit quoi?
– l’aménagement du territoire. Les métropoles, ça marche plutôt bien, on fait quoi du reste?
– l’investissement… (Le Grand Paris?)
– l’Afrique ?
– L’agriculture et notre alimentation (l’art de vivre français, ça existe encore, ou ça aussi il faut le détruire pour devenir de parfaits consommateurs?)
– la culture (cette petite chose sans importance)
– les relations entre les générations

Et le pire c’est qu’à aucun moment il n’y a eu un projet positif énoncé. Pas un. Que des mesures technocratiques et des promesses de sacrifices de toutes sortes.

Pour conclure, deux questions:
1. à quand remonte la dernière fois que vous avez entendu un homme politique expliquer une évolution du monde (géopolitique, technologique, sociétale…) et en déduire une ligne d’action qui vous fasse vous dire « tiens, je n’avais pas pensé à ça, ce n’est pas bête! » ?

2. si elle n’est pas capable de faire ça de temps en temps, à quoi sert une classe dirigeante?

Sapristi

F financier, pour finir. Il s’est focalisé sur un seul sujet mais il est majeur. Les deux derniers responsables que j’ai entendu se focaliser sur ce thème sont deux économistes, respectivement Yann Algan et Thomas Picketty. Comme s’ils étaient les seuls à s’en préoccuper(à part les spécialistes du sujet bien entendu). :

Je n’ai pas vu grand-chose sur l’éducation. C’est un sujet de long terme donc pas d’impact avant 20 ans. Le problème c’est qu’on prend du retard depuis 20 ans au moins, donc notre productivité commence à progresser moins vite que celle de nos concurrents. L’Italie avec le pire système éducatif, voit sa productivité stagner. Là, 10 ans plus tard, tu es mort.
Seul un raciste profond peut croire que les Chinois et les Indiens ne feront pas mieux que nous avec de meilleures écoles. Si dans 20 ans ils sont plus créatifs et plus productifs, on peut avoir toutes les politiques économiques qu’on veut, Fillon, Macron ou Montenourg, les Chinois auront des jobs plus intéressants et mieux payés que nous.

C’est tout. Nous ne sommes pas loin, à mon avis, du point de non-retour. La Grèce ancienne, ça vous dit quelque chose? Bientôt La France ancienne. Sauf si on met le paquet sur l’éducation. Et là, il faut des réformes monstres.

Singapour est réputée pour avoir les meilleures écoles du monde. Je crois que tout le monde sait lire a 7 ans la bas. Chez nous, à 15 ans il y a 10 à 15% d’illettrés. Pas terrible pour la démocratie, très bon pour le populisme

D’ailleurs, pas grand-chose non plus sur l’éducation chez Macron mais bon. Fillon lui c’est réécrire l’histoire de France comme un beau roman national…..

Male and female teenage friends using computer in lab

Male and female teenage friends using computer in lab

Et vous, vous en pensez quoi ? Quels sont à votre avis les enjeux de ces élections présidentielles et législatives de 2017 ?

Speak Your Mind

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>