Compte rendu de réunion autour de la loi Travail le 23 juin 2016

Quatre personnes pour partager, sous prétexte de loi Travail, autour du contexte général qui a abouti à cette loi : contexte de l’emploi d’une part, de l’organisation du temps de travail d’autre part, de la place respective de la loi et de la négociation sociale locale enfin.

Les dix idées clés suivantes résument l’essentiel de la présentation :
1. La loi Travail élargit, sur le sujet du temps de travail, une pratique d’inversion des normes initiée par les lois Auroux et poursuivie notamment avec la loi Aubry 1
2. La loi Travail favorise la négociation collective dans un sens plus proche des traditions sociales démocrates du nord de l’Europe que des traditions colbertiste et léniniste françaises
3. La loi Travail s’inscrit dans une opinion majoritaire en Europe d’un niveau de protection sociale qui nuit à l’emploi
4. Le marché du travail est en France a plusieurs vitesses. Il concentre la flexibilité sur les jeunes et les moins qualifiés
5. La focalisation de la protection juridique sur le licenciement économique des CDI tient plus à des questions d’impact médiatique qu’à des questions de justice sociale
6. La multiplicité des acteurs, le refus de fait du compromis par certains d’entre eux, ne facilitent pas le dialogue social en France
7. La performance du service public de l’emploi est obérée par les jeux d’acteurs, les rigidités d’acteurs et les désaccords idéologiques
8. L’application du principe de hiérarchie des normes se heurte à deux difficultés :
1. Le bon fonctionnement du système suppose que la loi laisse des marges de manœuvre pour la négociation à un niveau inférieur
2. Parfois il est difficile de juger ce qui est plus favorable
9. Les politiques (et les électeurs?) n’ont toujours pas compris qu’ »on ne change pas la société par décret »
10. La perte de compétitivité accumulée entre 2000 et 2010 vis-à-vis de l’Allemagne est la principale raison de l’incapacité de la France à créer de l’emploi

Les participants ont par ailleurs jugé que le vrai/ faux envoyé avec l’invitation était un bon mode de teasing, à renouveler. Au passage, ils ont reconnu qu’ils avaient eu du mal à faire plus que la moyenne (celle qu’on pourrait espérer en répondant au hasard) : certes il y avait des pièges dans les questions, mais ils étaient destinés à remettre en cause les idées reçues que les médias nous renvoient.
Ce vrai faux sera publié sur le site, avec les réponses détaillées.
Enfin, le groupe a estimé utile de continuer la démarche et s’est donné un rendez-vous que l’actualité (le référendum sur la sortie britannique de l’UE) oriente vers l’Union Européenne.
Un participant a estimé qu’il fallait aller plus dans le détail et que par exemple le sujet de l’environnement méritait plusieurs réunions.
Rendez-vous en septembre !

Speak Your Mind

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>