Author Archives: EDLF

Raz de marée ?

Si l’on en croit les sondages, Emmanuel Macron jouit après la nomination du gouvernement d’une cote de popularité étonnante : d’après l’IFOP, sa cote de popularité attendrait 62% des Français qui en seraient satisfait et plutôt satisfait contre 31 % de plutôt mécontents ou mécontents. Son premier ministre atteindrait 55 % (pour 24 % de mécontents et 21 % qui ne se prononcent pas). Dans ces conditions, on peut s’attendre à un excellent score pour les candidats LREM. Un autre sondage, de Harris cette fois Continue reading →

Macronisme

La nomination du gouvernement donne un nouvel éclairage sur le positionnement du nouveau Président de la République, qui a choisi un gouvernement politiquement pluraliste et associant fortement ce qu’il est convenu d’appeler la société civile. On trouve donc au sein du gouvernement quatre élus socialistes, deux radicaux de gauche, trois élus centristes et trois élus de droite (y compris le premier ministre). Les réactions du côté des politiques sont sans surprise : à gauche, après avoir affirmé pendant la campagne que Macron et ses amis Continue reading →

Forces en présence

La présidentielle a vu trois leaders (Le Pen, Macron et Mélenchon) bousculer les deux partis traditionnels de gouvernement qui n’avaient pas su faire émerger en leur sein de leader crédible pour cette élection En théorie, les législatives devraient être plus favorables à ces deux partis, avec des candidats connus localement quand les candidats des trois forces montantes seront souvent des inconnus. Mais le fait que ces législatives ont lieu dans la foulée de la présidentielle relativise fortement l’importance de l’implantation locale : les candidats du Continue reading →

Bouleversement politique

Les représentants des deux grands partis traditionnels absents du second tour de la présidentielle : le paysage politique vient d’être profondément bouleversé par cette élection. Parmi les différents éléments de ce séisme politique, je retiendrais quatre caractéristiques • Une fracturation accrue du paysage politique : à peine passé du bipartisme au tripartisme, on se retrouve avec du quadripartisme (au moins !) • Le rejet de la classe politique en place qui s’est traduit par l’élimination successive des principaux anciens leaders, phénomène qui pourrait fort bien Continue reading →

Impressions de campagne

Après mon adhésion à En Marche fin 2016 et la participation à des réunions de travail sur tel ou tel thème de programme, je me suis assez rapidement retrouvé sur le terrain, un paquet de tracts à la main. En Marche est un mouvement neuf qui a attiré des adhérents de partout, beaucoup n’ayant jamais adhéré à un parti et seulement une minorité ayant l’intention de militer activement (ce qui ne préjuge absolument pas de l’action menée par chacun autour de soi). Et ce ne Continue reading →

Soulagement

Ouf, c’était le mail envoyé hier soir par un de mes beaux-frères, peu de temps après l’annonce des estimations, exprimant le même sentiment de soulagement que j’avais éprouvé trois quart d’heure plus tôt. Il y a 5 ans, il y a dix ans, aucun des candidats ne me faisait vraiment envie, mais je pouvais aussi voter pour chacun des trois représentants de la droite, du centre ou de la gauche. Cette fois, je ne vois pas ce que j’aurais pu faire sans la candidature Macron. Continue reading →

Avenir des retraites

Les retraites représentent en France aujourd’hui plus de 280 milliards d’euros soit environ un septième du PIB, donc un montant considérable. Les candidats à la présidentielle ont des propositions sur le sujet dans leur programme et ces propositions divergent assez profondément : cela aurait donc pu / dû être un point de débat important dans la campagne. Cela n’a pas été le cas, dans une campagne bizarre où les sujets de fond ont été peu abordés, mais peut-être aussi parce que tellement de choses ont Continue reading →

A mes amis de gauche encore indécis

Un quart des citoyens ne savent pas encore pour qui il faut voter. Parmi mes amis et mes collègues, la figure type de l’indécis est un citoyen habitué à voter à gauche, généralement pour le parti socialiste, mais aussi pour des candidats écologistes, et qui hésite encore entre Macron, Hamon ou Mélenchon, dans le désordre. Certains aimeraient voter pour Benoit Hamon, mais ils savent bien qu’il n’a plus aucune chance de figurer au second tour : les sondages peuvent se tromper, mais pas à ce Continue reading →

Avec Jean Luc Mélenchon tout est possible

Le candidat de la France insoumise gagne des points dans les sondages et ses supporters se mettent à rêver d’une présence au second tour puis d’une élection triomphale, suivie d’un quinquennat également triomphal. Car le candidat l’affirme : son programme permet à la fois de relancer l’économie, de réduire les inégalités, de réaliser la transition écologique. Il permet d’augmenter les minimas sociaux de baisser le chômage mais aussi les déficits publics, voire la dette de l’État ! Comment est-ce possible ? Sur le papier, tout Continue reading →

Terrorisme islamique

Des attentats ont frappé successivement ces derniers jours le Royaume Uni, la Russie et la Suède. Ils ont tous les trois été commis par des individus isolés, la situation la plus difficile à prévoir et prévenir. Deux autres attentats sanglants ont frappé les coptes égyptiens. Au-delà des réactions d’émotion et d’empathie pour les victimes et leurs proches, ce genre d’événements pose toujours la question de ce qu’il faut faire pour éviter ce type d’attentats, avec toujours le risque du recours à des solutions simplistes et Continue reading →