Pourquoi un état des lieux?

Etat des lieux
Les échéances présidentielles et législatives approchent à grand pas. Faire un état des lieux, analyser la situation de départ, devrait être un préalable à toute constitution de programme, à toute évaluation des propositions des candidats. Ce site a pour vocation de construire un tel état des lieux et de proposer aux visiteurs de participer à cette construction.

Lutter contre les idées reçues

Le diagnostic ne va pas de soi. Dans le domaine économique, la réalité est souvent contre intuitive parce qu’on raisonne spontanément en statique et en cause/ effet, alors que l’économie est par nature dynamique et systémique. Dans d’autres domaines, la manière dont nous sommes bombardés quotidiennement d’événements risque de nous donner une vision déformée de la réalité, par exemple:

  • Le taux de chômage ne dépend pas de la population active : essayer de lutter contre le chômage en réduisant le nombre d’actifs ou la durée du travail (comme on l’a beaucoup fait dans les années 80 et 90) n’est pas une solution efficace
  • La délinquance et la criminalité n’augmentent pas depuis 20 ans, ce qui ne signifie pas qu’il faille renoncer à les faire baisser. Le nombre d’homicides volontaires a même fortement baissé depuis l’abolition de la peine de mort il y a plus de 30 ans
  • La situation de l’environnement s’améliore dans beaucoup de domaines au sein de l’Union Européenne. Les émissions de polluants sont pour la plus grande part en baisse et même souvent en forte baisse

idées-recues2

Mettre en perspective

Sur la plupart des sujets importants pour notre pays, des sujets pérennes comme l’emploi, la sécurité ou l’environnement, il est vain de vouloir obtenir des résultats tangibles en trois mois ou en deux ans. Sur la durée même d’un quinquennat on peut structurer une direction et avoir des résultats partiels. Comme le disait ce responsable de la mesure de la pollution des eaux début 2000 : « on a mis trente ans à polluer les nappes phréatiques, il faudra trente ans pour les dépolluer ». En France, le nombre de morts et de blessés sur la route a été divisé par 5 depuis le pic maximum. Un beau résultat qui a demandé 40 ans d’efforts continus ! Et qui peut affirmer que le combat est terminé quand il reste plus de 3 000 morts par an?

C’est la vocation de ce site : prendre le temps de regarder ensemble où en est notre pays

Speak Your Mind

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>